Projets

Appel n°27

R&D

PUR4UP

La consommation de plastiques est croissante alors que leur recyclage est toujours balbutiant. A l’heure actuelle, seuls 10% des plastiques sont produits à partir de matières recyclées. La production primaire génère 400 millions de tonnes  de GES par an. On prévoit que, d’ici 2050, la production de plastiques à partir de combustibles fossiles augmentera la consommation mondiale de pétrole de 20% et les émissions de carbone de 15%.

Un écosystème industriel à  croissance rapide – l’industrie européenne du recyclage – s’emploie à résoudre ces problèmes. Cependant, la faible qualité des matières plastiques recyclées comparée à celle des matières vierges demeure l’obstacle majeur pour leur utilisation en plus grande quantité. Les plastiques recyclés ne peuvent alors être utilisés que dans des applications à plus faible valeur («downcycling»). En conséquence, beaucoup de plastiques sont encore enfouis en CET ou incinérés, un gaspillage de ressources et une cause de pollution importante.

Sous l’impulsion du Pôle MecaTech, Comet Traitements S.A., l’Université de Liège (GeMMe), Eloy Water et le Certech ont choisi de coordonner leurs efforts de R&D par le biais d’un projet de démonstration visant à concevoir de nouveaux produits finis incorporant des matières plastiques recyclées de haute qualité issues de véhicules hors d’usage (VHU) et de déchets d’équipements électriques  et électroniques (D3E).

Comet Traitements combinera différentes techniques de séparation, de purification et de monitoring de la qualité sous la forme d’une unité pilote industrielle de démonstration originale. Cette unité produira des plastiques recyclés (ABS, PS, PP, PE et Plastiques techniques tels que PA, ABS/PC, etc.) de haute pureté(>98%) pour répondre aux exigences de qualité fixées par les transformateurs plastiques européens et, de cette manière, contrer le phénomène de «downcycling».

Eloy Water développera en Wallonie une nouvelle chaîne de valeur dans laquelle seront produits et commercialisés des cuves de stations d’épuration individuelles et leurs composants en intégrant des plastiques recyclés issus du process de Comet Traitements. Il s’agit là d’une démonstration exemplaire quant aux stratégies de R&D et d’innovation à adopter pour mettre en œuvre une stratégie « d’upcycling ».

Plus de 57 emplois seront créés en Wallonie par les deux partenaires industriels. Les impacts environnementaux seront significatifs puisque près de 21.000 tonnes thermoplastiques éviteront, chaque année, l’enfouissement dans les CET wallons.

Les marchés

Energie et environnement

Consortium

Processing...
Thank you! Your subscription has been confirmed. You'll hear from us soon.
ErrorHere