Partager cette page
Projets

Appel n°28

R&D

MIRACCLE

MIRaCCLE 1, la guerre des courants n’aura pas lieu!

Les sociétés Klinkenberg SA et CE+T Energrid SA, entreprises à l’expertise avérée respectivement dans le domaine de l’intégration de solutions électrotechniques novatrices et le développement des solutions en électronique de puissance, ont initié le projet de mettre en place le premier micro-réseau en Courant Continu à destination inter-entreprises de Wallonie et, à ce niveau, de Belgique, en Consortium avec VOLTA (le centre de connaissances technologiques et de formation du secteur de l’électrotechnique en Belgique).

Le projet est également accompagné par d’autres acteurs tels que RESA, Cluster Tweed, Flux50 ou EnergyVille. L’objectif du lien avec le Cluster Tweedet les acteurs du nord du pays est d’intégrer le projet dans un réseau de projets de recherche à buts complémentaires.

Ce solide Consortium dispose des compétences requises pour relever les nombreux défis du projet, entre autres:

  • définir le niveau de tension optimum pour le micro-réseau (convient-il d’envisager de la moyenne/haute tension? de l’ordre de 10kV par exemple ? )
  • faire le choix des organes de protection (vu l’absence de réglementation en matière de courant continu)
  • concevoir les types de convertisseurs requis
  • identifier le système de contrôle pour le micro-réseaux
  • quantifier les gains en efficacité grâce au courant continu
  • interconnecter le micro-réseau au réseau public et en vérifier impact (positif ou négatif)
  • appliquer le concept d’autoconsommation collective pour des échanges en CC et en vérifier l’attrait économique

L’UCL (Professeur Emmanuel de Jaeger) et le CECOTEPE (Haute Ecole Polytechnique de la Province de Liège) apportent au Consortium expertises et références. Ce projet répond à un appel à projets lancé par le Pôle MECATECH et le Cluster TWEED et s’inscrit dans le cadre du programme CERACLE, dont le but est d’apporter un support transversal aux développements de Communautés d’Energies Locales wallonnes, dans la foulée du nouveau décret adopté.

Sept entreprises, dont les implantations se jouxtent rue des Alouettes à Milmort (Herstal –Parc Industriel) et la Ville de Herstal sont associés à ce projet en rupture technologique. Ainsi interconnectées entre elles en courant continu, ces entreprises partageront la production d’énergie renouvelable (essentiellement d’origine photovoltaïque), le stockage et la connexion au réseau publique de distribution (RESA) afin d’optimiser les consommations et ne prélever l’énergie sur le réseau publique qu’au moment où cette énergie est disponible au coût le plus intéressant.

L’expertise de l’association VOLTA, partenaire du projet, association paritaire qui regroupe la majorité des entreprises actives dans l’électrotechnique en Belgique, est un atout essentiel car, entre autres missions, VOLTA a en charge l’évolution de la Réglementation Générale des Installations Électrique au niveau fédéral et, ici, le cadre de la protection des personnes et des biens en courant continu est un chantier ouvert.

Des bornes de rechargement pour véhicules électriques ou hybrides rechargeables compléteront l’installation, non seulement dans les entreprises concernées mais aussi à destination des personnels qui fréquentent le parc industriel des Hauts Sarts. Le gain économique de ce concept novateur pourrait atteindre 30% pour les entreprises associées.

Les marchés

Energie et environnement

Consortium