Partager cette page
News
Retour sur l’événement FMF « Revêtements innovants wallons, quels bénéfices pour votre entreprise? »

Mardi dernier se tenait l’événement « Revêtements innovants wallons, quels bénéfices pour votre entreprise? », organisé dans le cadre du portefeuille des projets FEDER-FMF (Films Multifonctionnels).

Plusieurs objectifs étaient visés :

  • permettre de mieux connaître les projets de recherche FMF et de rencontrer les chercheurs.
  • trouver des parrains industriels pour les projets

Le portefeuille FEDER «Films Multi-Fonctionnels» (FMF) mutualise des expertises et des équipements scientifiques de pointe dans le domaine des revêtements pour apporter une plus-value aux matériaux conventionnels développés en Région Wallonne et donner une impulsion pour le développement de secteurs d’activités à fort potentiel de croissance en Région Wallonne.

En pratique, les 11 projets couvrent 5 domaines d’applications que sont le génie mécanique, l’énergie, l’environnement, les équipements médicaux, et les outils-pilotes en vue de développer des systèmes fonctionnels intelligents et sophistiqués, en associant des entreprises technologiques, des fabricants de composants, des ensembliers et des sous-traitants sous l’égide du Pôle MECATECH.

Vous trouverez plus de détails dans la brochure du portefeuille ICI : brochure_FMF

Après les présentations des 11 projets, 3 entreprises sont venues témoigner de leur expérience en tant que « parrain », AGC (Eugénie Peyroux, Team Leader), ARCEO (Hugues Cornil, COO) ainsi qu’Aquatic Science (Frédéric Luizi, DG)

 

  • Comment s’inscrit le parrainage dans la démarche d’innovation de l’entreprise?

« ARCEO : L’objectif de la démarche de parrainage est de se démarquer au niveau de l’innovation, parrainer est une occasion de multiplier nos moyens. Certaines connaissances qui ne sont peut-être pas utilisables tout de suite, peuvent l’être un jour, et nous voulons être prêts à répondre rapidement aux nouveaux besoins de technologies.

Les critères pour sélectionner les projets : ils doivent être compatibles avec nos techniques industrielles et il doit y avoir un marché. »

« Aquatic Science : La seule possibilité d’être compétitif sur un marché très concurrentiel est d’être plus innovant, aujourd’hui nous avons une avance de 1 à 3 ans, mais il faut préparer la suite si on veut garder ce positionnement concurrentiel. »

  • Pourquoi AGC qui est une grande entreprise, qui dispose de ressources en interne, parraine des projets ?

« Nous avons un grand intérêt à le faire pour avoir une veille technologique sur des choses pour lesquels nous n’avons pas forcement mis en œuvre les moyens de recherche nécessaires. Il faut que cela s’inscrive dans la stratégie du groupe à moyen ou long terme, et il faut une valorisation industrielle possible. »

  • Comment se traduit l’apport de l’entreprise en tant que parrain ?

« AGC apporte une expertise industrielle et une vision des marchés et des débouchés, partage des données techniques sur des installations existantes, fournie des cahiers de charges… on peut être testeur des prototypes et mettre à disposition des outils industriels pour aider au développement du projet. »

« Aquatic Science : Nous avons des infrastructures de développement, des unités de tests de grandeur nature qui peuvent être des milieux simplifiés pour des recherches qui viseraient par exemple la dégradation des eaux.

L’adage « vivre heureux en étant caché » n’est plus du tout d’application aujourd’hui si on veut être performant il faut au contraire être très ouvert et le parrainage est un bon outil pour le faire. »

 

Intéressé(e) ? Vous pouvez contacter : Christophe Detrembleur ULiège | christophe.detrembleur@uliege.be | +32 4 3663465

Plus d'articles

Retour sur une matinée d’information et de partage d’expérience autour de la thématique : L’industrie 4.0 et son impact sur le personnel de votre entreprise.

Le 16 octobre dernier, dans le cadre du projet Interreg Factory 4.0 et de Made Different Digital Wallonia, le Pôle MecaTech et l’in BW, ont eu le plaisir d’accueillir 55 personnes au Centre Monnet à Louvain la Neuve, pour parler de la digitalisation de l’entreprise et de son impact sur l’humain. Thierry Castagne, Directeur Général …

Comet Traitements: aboutissement du projet Biolix

Comet Traitements déploie une usine de cuivre à Obourg. Cette unité de démonstration d’un investissement de 10,2 M € permettra de produire 750 tonnes par an de cuivre pur à 99,99 %. Elle impliquera directement 14 nouveaux collaborateurs.

Résultats de l’appel 22!

Le 22 mars dernier, le Gouvernement wallon a annoncé les résultats du 22ème appel à projets; sur 3 projets déposés par le Pôle MecaTech, 2 ont été labellisés: le projet ECA, qui vise à poser les bases d’un véritable assistant pour la coulée continue de l’acier avec comme objectif d’offrir un outil de supervision complet des phénomènes qui …

Processing...
Thank you! Your subscription has been confirmed. You'll hear from us soon.
ErrorHere