Partager cette page
News
Nomination de MARCEL MILLER au poste de Président du Pôle MecaTech
Nous avons le plaisir de vous annoncer la nomination de M. Marcel MILLER au poste de Président du Pôle MecaTech. M. Miller reprend la fonction occupée pendant plus de 12 ans par M. Yves Jongen, souhaitant se consacrer à d’autres passions.

 

La vie professionnelle de Marcel Miller est très riche et ses diverses expériences faisaient de lui le candidat parfait à ce poste.

De formation Ingénieur Civil électricien UCL, M. Miller complète ses acquis par un diplôme en Management et un diplôme d’ingénieur commercial à HEC St-Louis.

Pendant plus de 20 ans, Marcel Miller évolue au sein de Philips, occupant des postes de Chef de Projet, Chef de Groupe, Directeur R&D, jusqu’au poste de Directeur Commercial & Marketing. Sa carrière est également marquée par un passage au sein de Cherokee Europe, où il occupe le poste de CEO et General Manager, durant 5 ans.

En 2005 Marcel Miller rejoint ALSTOM Belgium, en tant que Directeur Général pour Belgique et le Luxembourg. Il devient CEO Alstom Benelux en 2016.

Tout au long de sa carrière, un fil rouge, une conviction guide Marcel : la Wallonie détient un avantage compétitif sur lequel il faut miser et se positionner : la R&D. Car la Belgique ne peut pas se battre sur le terrain du coût salarial, à l’heure où beaucoup d’industries manufacturières sont confrontés aux productions réalisées dans des pays à bas salaire. Par contre la Belgique compétitive sur les activités R&D grâce à une politique ambitieuse des gouvernements fédéral et régionaux. Marcel Miller cite 3 leviers, qui selon lui ont eu un rôle incontestable :

  • Déduction de 80 % des charges patronales pour le personnel actif dans des activités de R&D.
  • Réduction de 80 % de la base taxable du chiffre d’affaires issu de la R&D et protégé par des brevets.
  • Ainsi que les aides à la recherche et l’innovation mis en place par la Région Wallonne (subvention ou avance récupérable). Et renforcement des moyens de cette politique par la mise en place du Plan Marshall en 2006.

« Le rôle que le plan Marshall a joué dans le rapprochement entre les entreprises, les universités, les hautes écoles et les centres de recherche est primordial. Nous avons créé un réseau, qui se parle et qui échange sur les besoins, les ressources, et chaque apport est intéressant et contribue au développement de notre région. »

M. M est convaincu que la Belgique est un pays attractif, qui a su garder et attirer de nouvelles entreprises grâce à la R&D. Que ce soit chez Philips ou Alstom, Marcel investissait avec conviction dans la R&D (les chiffres parlent d’eux-mêmes ; le nombre de personnes travaillant chez Alstom est passé de 700 à 1150, faisant du site de Charleroi le 2ème plus grand site d’Europe pour le groupe).

M.M a également été très actif au sein de l’UWE, et a présidé AGORIA Wallonie pendant 6 ans, en travaillant entre autres sur une thématique qui lui est chère : la formation.

Aujourd’hui, Président du Conseil d’Orientation d’ARES (Académie de Recherche et d’Enseignement Supérieur), il utilise ses connaissances et son expérience afin de répondre à des questions telles que : quelles sont les filières à développer ? Comment répondre aux besoins des entreprises en termes de formation ? D’ailleurs, il estime que les thèmes innovation et formation sont intimement liés.

M.M. prend sa nouvelle tâche très à cœur et remercie Yves Jongen pour son investissement : « Yves est un scientifique brillant et j’ai beaucoup de respect pour lui. C’est aussi un grand sage, qui a su jeter des ponts entre des gens, des organisations qui n’avaient pas l’habitude de se parler. Il a fait de MecaTech, un pôle de compétitivité performant et un acteur incontournable dans la sphère économique wallonne ».

 

Toute l’équipe du Pôle souhaite la bienvenue à Marcel !!

 

Nominations de Luc Langer et Pierre Dehombreux aux postes de Vice-Présidents

Luc LANGER, Administrateur Délégué IONICS SA (PME)

Luc Langer est un membre de la première heure et est impliqué dans de nombreux projets.

Pour Luc le Pôle a un rôle essentiel dans le développement des PME, et la possibilité de pouvoir profiter des conseils d’experts et de grandes entreprises lors du montage de projet : « Les avantages de pouvoir profiter du réseau du Pôle MecaTech pour une PME sont multiples. Le réseau tire vers le haut. Grâce aux projets du Pôle, une PME peut avoir la possibilité de travailler en étroite collaboration avec des grandes entreprises, des locomotives, plus structurantes, et qui donnent à la PME des ouvertures, et des ambitions qu’elles ne pourraient pas avoir ailleurs. Le fait de passer devant le Conseil d’Administration (qui est composé de PME, de GE, d’Universités et de Centres de Recherche) lors de la défense du projet est également très enrichissant, car la PME peut bénéficier de conseils de personnes expérimentées qui ont peut-être d’autres visions, des « bons tuyaux » et qui permettent de tirer le projet vers le haut. »

 

Professeur Pierre DEHOMBREUX, Université de Mons, Service du Génie Mécanique.

« Représentant les universités au Pôle MecaTech, j’assure un rôle de relais entre les initiatives du Pôle et les services de recherche des universités. C’est une satisfaction de constater que plusieurs thématiques de recherche développées dans les universités voici plus de dix ans trouvent des développements industriels matures dans les projets du Pôle. La pluridisciplinarité des projets induit la participation des facultés polytechniques des universités, mais également d’autres facultés telles celles en sciences,  en économie et en gestion, en psychologie lorsque des études de marché doivent être effectuées pour tester l’appropriation d’un nouveau concept par une communauté d’utilisateurs. »

 

Nouveaux membres du Conseil d’Administration:

Pierre-François BAREEL, Administrateur délégué, Comet Traitements

Groupe industriel belge, familial, actif dans le secteur des métaux ferreux, non-ferreux et de leurs dérivés, présent en Europe mais aussi en Asie et en Amérique du Sud. En quelques décennies, le groupe a développé de nouvelles technologies et une capacité industrielle qui en font un leader du recyclage de ces matières en Europe.

Grâce à ses compétences multiples, son sens de l’innovation, la cellule de Recherche et Développement a permis au groupe d’atteindre des taux de valorisation inégalés à ce jour ; 98,4 % sur des produits aussi diversifiés que les métaux ferreux, non-ferreux, les véhicules hors d’usage (VHU), les déchets d’équipements électriques, électroniques (DEEE) et des résidus de broyage.

 

Fabien DEFAYS, CEO, Citius Engineering

Créée en 2009, Citius Engineering est une entreprise d’ingénierie spécialisée en mécanique, en électricité, en automation et en robotique.

Ses activités sont axées sur le développement de l’outil industriel au sens large : machines spéciales, moyens de production, bancs d’essais, robots, études sur-mesure et gestion de projets industriels.

Ses équipes sont actives sur des projets industriels dans de nombreux secteurs tels que l’aéronautique, le spatial, l’agro-alimentaire, l’automobile, la défense, la chimie ou le pharmaceutique.

Plus d'articles

Triplement du nombre de propositions wallonnes déposées au 2eme appel IoT4Industry

Le pôle a mené un important travail de mobilisation et d’accompagnement des porteurs de projet wallons intéressés. Ce travail a porté ses fruits, puisque 9 projets IoT4industry impliquant des PME wallonnes ont été déposés. La concurrence s’annonce rude, car au total 96 projets issus de toute l’Europe ont été déposés. Il s’agit d’une forte progression …

Lancement de WALIBEAM, plateforme wallonne pionnière dans l’implantation ionique industrielle

Communiqué de presse – 30 mars 2018 Le consortium de WALIBEAM (AGC GLASS EUROPE, IONICS, MATERIA NOVA, GRAUX, CRM) organise ce 30 mars 2018, à Gosselies, une séance d’inauguration de la plateforme technologique consacrée à l’implantation ionique1. Cette séance compte sur la présence de M. Pierre-Yves Jeholet, Vice-Président du Gouvernement wallon et Ministre de l’Economie, de …

Plateforme microfluidique – COALITION

La microfluidique est devenue ces dernières années une technologie en vogue de par sa flexibilité et sa capacité à intégrer et automatiser toute étape nécessitant une intervention humaine. Elle trouve une utilité dans des domaines divers et variés tels que le diagnostic, la délivrance de médicaments, la recherche pharmaceutique mais rentre également dans toutes sortes …