Partager cette page
News
Le WeLL et MecaTech: quand l’union fait la force

Communiqué de presse (téléchargez le document ici)

D’un côté, MecaTech, pôle de compétitivité en génie mécanique dont l’objectif est de contribuer à la création d’emplois et d’activités économiques au travers l’émergence, le montage et le financement de projets de R&D collaborative, de projets d’investissement et de formation. De l’autre, le WeLL, Living Lab wallon créé en 2015 et dont le but est de mettre l’innovation au service de la santé en plaçant les utilisateurs au centre du processus de création. Ensemble, deux acteurs bien présents dans le paysage de l’innovation qui s’allient pour renforcer le secteur des MedTech en Région wallonne.

Un rapprochement judicieux
En 2014, le WSL, l’incubateur wallon des sciences de l’ingénieur, avait pris sous son aile le Living Lab afin de lui offrir un environnement favorable à son démarrage. Depuis, le WeLL a fait du chemin et s’adossera désormais au pôle MecaTech, une collaboration qui ne date pas d’hier. En effet, les deux structures développent, depuis 2016, une série d’actions communes destinées à des sociétés et porteurs de projets évoluant dans le secteur des MedTech. L’année passée, les deux acteurs ont défini deux axes stratégiques à leurs activités. Le premier axe consiste à renforcer l’approche émanant des utilisateurs auprès des entreprises technologiques, des acteurs académiques et des centres de recherche, tous membres du réseau de MecaTech. L’autre axe consiste à soutenir le développement de Centres d’Innovation Médicale (CIM) au sein de structures hospitalières et autres unités de soins qui sont perçues comme de véritables réservoirs à idées. Elles ont également l’avantage d’être directement en contact avec des professionnels de santé et des patients, utilisateurs des futurs dispositifs médicaux. L’association du WeLL et de MecaTech est donc, sans être une fusion à proprement parler, une opération gagnante à tous niveaux.
« Ces deux axes de travail présentent divers avantages et ce, pour chacune des parties » explique Lara Vigneron, coordinatrice du WeLL.

En effet, cette association devrait permettre au Living Lab d’entrer en lien avec des acteurs issus du secteur technologique tout en déployant son panel d’outils et de services à travers des projets pôles. Du côté de MecaTech, on se frotte aussi les mains, car l’arrivée du WeLL augure une augmentation de projets grâce aux activités d’émergence de projets apportées par le WeLL au sein des CIM, et le développement de solutions au travers des projets du pôle qui seront valorisées de manière encore plus optimale. En effet, l’implication des utilisateurs eux-mêmes au centre du processus d’innovation va accentuer la prise de conscience des besoins et donc, inclure une meilleure considération des attentes réelles des futurs utilisateurs.

Le projet Easy-P
Dans les CIM, on retrouve toute une série d’activités visant la mise en réseau et l’émergence de projets au sein d’une institution hospitalière. La plupart de ces initiatives se positionnent en faveur de l’essor de dispositifs médicaux, un aspect rendu possible sur notre territoire grâce, entre autres, au soutien de la Région wallonne, qui a mis en place une large palette de solutions de financement, allant du chèque entreprise au subside de la DGO6.
« Dans la mise en place de CIM, le pôle MecaTech apparaît comme un acteur indispensable. Non seulement, il peut aider au financement de projets, mais il peut surtout favoriser les échanges envers son réseau de sociétés, de centres de recherche et d’acteurs académiques », explique Anthony van Putte, directeur général du pôle MecaTech.

Toujours dans l’optique de développer un CIM, le projet Easy-P a démarré en 2016 et est illustratif d’une collaboration réussie entre le CHU de Liège et le Living Lab wallon. Partant d’une idée du Dr Jouret, médecin au CHU de Liège, un dispositif médical dans le domaine de la néphrologie a été développé. En pratique, cette initiative a nécessité une étroite collaboration entre différents acteurs: le WeLL, une entreprise technologique Develtech, un designer Damien Bihr, le Dr Jouret et ses patients.
Sans compter le travail effectué par le bureau de transfert technologique de l’Université de Liège, l’Interface, qui s’est assuré des aspects liés à la propriété intellectuelle. « Le projet Easy-P nous a permis de réaliser et évaluer une des activités centrales d’un CIM : le développement d’un dispositif médical en partant juste d’une idée, d’un besoin en santé. Au sein du WeLL, nous voulions nous investir dans ce type de projet, mettre les mains directement dans le cambouis. C’est dans notre ADN et c’est ce qui fait la force de l’approche Living Lab: on prototype, on développe vite, on teste et on itère jusqu’à obtenir le meilleur résultat possible. Nous voulions également voir si ce type de projet était réellement faisable, et la réponse est oui » explique Lara Vigneron.


Depuis, le WeLL et le Dr Kaux, chef du service de rééducation du CHU de Liège, se sont lancé un nouveau défi: mettre en place, dans le cadre du projet européen i2-CoRT, un Living Lab actif dans le secteur de la rééducation et de la revalidation sur le site du CHU de Esneux.

Avec comme mission de mettre l’innovation au service des patients, des seniors, des citoyens et des professionnels de la santé tout en faisant émerger des projets économiquement viables, nul doute que la nouvelle association WeLL-MecaTech soit synonyme de progrès dans de nombreux domaines médicaux. Une belle progression dans le paysage wallon dédié à l’innovation.

Contacts Presse:
WeLL: Lara Vigneron, Coordinatrice (0486 48 93 06)
MecaTech: Anthony van Putte, Directeur général (0476 97 26 09)

Plus d'articles

Programme Infrastructure entreprises 2019: soutien financier pour l’acquisition d’infrastructures de recherche partagée

La Région wallonne vient de lancer un appel à proposition pour le cofinancement d’infrastructures de recherche partagées. L’objectif est de permettre aux entreprises d’acquérir des instruments de recherche qu’elles ne pourraient financer seules. Afin de permettre aux entreprises d’acquérir des instruments remarquables qu’elles ne peuvent se permettre de financer et/ou qu’elles ne peuvent amortir à …

Lancement du projet européen IoT4Industry

Ce projet est financé par la Commission européenne dans le cadre de l’appel HORIZON 2020 INNOSUP 1. Il vise à co-financer et mettre en œuvre des centaines de démonstrateurs grandeur nature intégrant l’IoT, le Big Data, l’Intelligence Artificielle et la Cybersécurité dans les outils et moyens de production d’entreprises industrielles européennes souhaitant numériser leurs processus. Le projet regroupe des …

Industrie du futur ? Smart factory? C’est maintenant : Candidatez à l’appel à manifestation d’intérêt pour digitaliser vos process et/ou votre structure

Vous êtes un industriel, l’industrie du futur et la digitalisation de l’entreprise sont les thématiques de vos futurs investissements ? IoT, data analyse, dash boarding, maintenance prédictive, plateformes cloud ? Vous avez un projet d’innovation et vous recherchez des acteurs du numérique en Europe pour vous accompagner dans le développement de ce projet de digitalisation (processus, robotisation, …

Processing...
Thank you! Your subscription has been confirmed. You'll hear from us soon.
ErrorHere