News
Focus sur INVINEO

 

Start-up andennaise créée en 2015, Invineo a développé une solution innovante de service de vin au verre grâce la combinaison d’une machine intelligente et connectée et d’un conditionnement spécifique.  L’ensemble vise les professionnels de l’hospitalité. Rencontre avec son CEO Thierry Tacheny.

 

Le constat de départ ?  Un profond changement des habitudes de consommation du vin, notamment en dehors du foyer. Si la consommation générale reste stable, le vin au verre s’impose progressivement comme  l’unité de référence, où que l’on soit dans le monde.

“ Les consommateurs d’aujourd’hui préfèrent majoritairement déguster un verre plutôt que de se payer une bouteille. Et c’est plus marqué encore chez les jeunes“.

Pour répondre à cette tendance et aux besoins des professionnels, la société travaille depuis 4 ans sur un concept innovant de service du vin en quantité et à la température exactes et qui préserve en outre le vin contre l’oxydation sur une longue durée.  La solution se présente sous la forme d’un Dispenser et d’une « bouteille » inédits.

Invineo sélectionne les vins directement chez le producteur et assure leur conditionnement dans des bouteilles cylindriques d’une contenance de 2 litres dont la technologie de remplissage assure la préservation contre l’oxydation. Ces flacons sont munis d’une puce intégrée qui commande la mise à température idéale de consommation, vin par vin. “Pour être apprécié à sa juste valeur, chaque vin doit être servi à sa juste température“ le rappelle Thierry Tacheny

La richesse du concept ne s’arrête pas à la préservation du vin ni à la diversité de la carte proposée.  Les processus logistique et de conditionnement d’Invineo sont entièrement digitalisés et le Dispenser est un objet connecté.  Ceci permet non seulement de tracer le vin, depuis sa livraison jusqu’à sa consommation finale, mais aussi de contrôler la machine à distance, d’en adapter son usage aux besoins du client (modification du prix, quantités de vin servies) et de veiller à son bon fonctionnement. “ Les données collectées en permanence rendent ainsi notre démarche et nos recommandations toujours plus pertinentes.

La société puise son ADN dans l’industrie 4.0. Son fondateur, un homme de media (télévision) a tracé son parcours professionnel avec des données, d’où le choix d’une machine et d’un univers connectés.

C’est dans ce cadre qu’Invineo a rencontré le Pôle : “ Les responsables du pôle nous ont ouvert les yeux sur l’existence de projets industriels 4.0 et nous ont permis de bénéficier des connaissances et de l’accompagnement de leur réseau. “

Le côté pratique n’étant plus à démontrer, l’esthétique n’est pas sans reste : “Nos bouteilles ressemblent au flacons en verre, car cela reste un raffinement réel.  Le vin au verre se sert aujourd’hui principalement en bouteilles, mais c’est un emballage  « coûteux » sur le plan de l’empreinte carbone. Certes il est recyclable à l’infini, mais il ne faut pas oublier que la bouteille pèse généralement jusqu’à 50% du poids du produit final. “. A cela Mr Tacheny précise que “ les conditionnements alternatifs trouvent leur chemin, en particulier quand on sait que la zone boisson d’un magasin est celle qui pèse le plus lourd !“

Et pour les nostalgiques du « pop » aérien, ce bruit tant apprécié que l’on entend au moment de déboucher une bouteille ? Il n’intervient que pour un seul client sur 6 verres et ensuite la gestion de l’oxydation et de la température deviennent aléatoires. » 

Fort d’une deuxième augmentation du capital en mars 2018, Invineo a pu débuter sa phase de test en déployant une trentaine de machines chez des grands noms du secteur de l’Horeca Belge, comme les groupes Sheraton, Novotel, Mercure ou Ibis pour n’en citer que quelques-uns. Leurs retours extrêmement positifs ont d’ailleurs convaincu les actionnaires de procéder à une 3è augmentation du capital et démarrer ainsi l’exploitation avec un lancement prévu pour la fin de l’année.

Ces établissements ont été séduits pas notre technologie et notre service (simplification des gestes du service, garantie d’un vin à bonne température et sans oxydation, mise en avant de l’étiquette du producteur, diminution des pertes et augmentation des marges. “

Actuellement composée d’une dizaine de collaborateurs, la société ambitionne pour 2022 d’installer 1500 à 6000 machines en Belgique, en France et en Allemagne. Avec une rentabilité prévue en 2022, Invineo vise une nouvelle levée de fond de 6,5 millions d’euros. On croise les doigts !

Plus d'articles

Fusion stratégique ARG EMEA et I-Care | Communiqué de presse

« Nous sommes extrêmement fiers et heureux d’annoncer qu’à partir du mardi 24 octobre 2017, ARG EMEA sa et I-Care sprl ont signé un accord ferme et définitif qui est la base d’une fusion stratégique des deux sociétés. Les actionnaires d’I-Care ont acquis 100% des actions ARG EMEA et intégreront désormais les deux sociétés dans une …

Plateforme microfluidique – COALITION

La microfluidique est devenue ces dernières années une technologie en vogue de par sa flexibilité et sa capacité à intégrer et automatiser toute étape nécessitant une intervention humaine. Elle trouve une utilité dans des domaines divers et variés tels que le diagnostic, la délivrance de médicaments, la recherche pharmaceutique mais rentre également dans toutes sortes …

Processing...
Thank you! Your subscription has been confirmed. You'll hear from us soon.
ErrorHere