Partager cette page
News
Des marqueurs « Living Lab » pour les projets d’innovation orientés utilisateurs ou usages
Le WeLL, le Living Lab MedTech du Pôle MecaTech propose désormais un outil d’accompagnement pour permettre à tout porteur de projet de valider ses démarches opérationnelles dans leur orientation vers les utilisateurs ou les usages.
Explication et détails avec Lara Vigneron, Chargée de projets au WeLL.

 

Comment est née cette idée de ‘marqueurs’ ?

Nous avions le souhait de nous munir de balises autour la mise en place d’une approche Living Lab pour des projets d’innovation. Jusqu’à présent, le WeLL et le SGL (Smart Gastronomy Lab) pouvaient s’appuyer sur des indicateurs, mais ils étaient surtout orientés sur les résultats. Ils n’étaient pas suffisamment dédiés à la façon dont doivent se construire les projets dans l’approche Living Lab[1]. Or, cet aspect est fondamental et constitue le cœur de notre méthodologie.

Pour créer ces balises quant aux aspects qualitatifs de la méthode, nous avons choisi de travailler avec l’Institut Godin (en France), en association avec l’Académie du Management. En collaboration avec eux, nous avons mis en place un ensemble de marqueurs mettant en lumière leur méthode de construction collective des projets.

A qui ces marqueurs sont-ils destinés ?

Ils peuvent être utilisés par toute personne intéressée par une approche centrée sur les utilisateurs et les usages. L’objectif est de pouvoir de mieux comprendre au travers de ces marqueurs, ce qu’ils doivent mettre en place, et ce, dès le début du projet.

Les porteurs de projet peuvent ainsi s’autoévaluer par rapport à ces marqueurs et mieux appréhender où ils en sont par rapport à ce qu’ils souhaitaient atteindre.

Chaque marqueur a une échelle qui va de 0 à 3. Le ‘rang’ 3 est en quelque sorte un idéal type d’une méthodologie Living Lab. L’objectif n’est pas d’atteindre le maximum pour tous les marqueurs. Il s’agit plutôt d’un repère pour guider les projets dans une perspective d’amélioration. L’intérêt est d’appréhender au sein de l’équipe les aspects importants, les objectifs et les moyens à mettre en œuvre pour atteindre le score visé pour chacun de ces marqueurs. Cet outil se veut souple et adaptable à la réalité et aux objectifs de chaque action.

Ces marqueurs, quels sont-ils… ?

Nous avons délibérément mis de côté la réflexion sur les marqueurs liés aux résultats de l’action pour nous focaliser sur la méthode. Nous en avons gardé 8 :

  1. Formulation du besoin & processus itératif
  2. Rôle des utilisateurs (et plus généralement des parties prenantes)
  3. Pluralité des utilisateurs et parties prenantes (entreprises, pouvoirs publics, chercheurs)
  4. Implication des utilisateurs et des parties prenantes dans le processus de co-création et prototypage
  5. Conditions de test
  6. Outputs (produit, service, outil, etc.)
  7. Accessibilité et diffusion de l’Output (produit/service)
  8. Capacité d’agir

Tout est explicité dans la boite à outils qui est disponible via notre site. Cette boite à outils comprend également une présentation et une feuille Excel. Ces 2 documents permettent de suivre l’état d’avancement de l’action et son évolution au regard des huit marqueurs à des instants donnés.

Est-ce que cet outil peut être utilisé de façon autonome ?

Un professionnel qui a l’habitude de rentrer dans des processus d’innovation peut l’utiliser par lui-même. Une personne qui est moins familière avec la démarche rencontrera sans doute plus de difficulté. Quoi qu’il en soit, le WeLL peut de toute façon aider à l’utilisation de ces marqueurs.

L’objectif est vraiment de favoriser l’appropriation de cet outil par tout porteur de projet qui travaille dans le domaine de l’innovation et qui veut mettre en place une approche centrée sur les utilisateurs et les usages, et ce, quel que soit le secteur.

[1] Un ‘Living Lab’ est une méthodologie où citoyens, habitants, usagers sont considérés comme des acteurs clés des processus de recherche et d’innovation.

Plus d'articles

Lancement de WALIBEAM, plateforme wallonne pionnière dans l’implantation ionique industrielle

Communiqué de presse – 30 mars 2018 Le consortium de WALIBEAM (AGC GLASS EUROPE, IONICS, MATERIA NOVA, GRAUX, CRM) organise ce 30 mars 2018, à Gosselies, une séance d’inauguration de la plateforme technologique consacrée à l’implantation ionique1. Cette séance compte sur la présence de M. Pierre-Yves Jeholet, Vice-Président du Gouvernement wallon et Ministre de l’Economie, de …

Lancement du Programme COOPILOT – soutien au financement de démonstrateurs ou unités pilotes

Lancement du programme COOPILOT. Deux appels à projets sont lancés pour l’année 2018. Dates importantes 1er appel 08 mai 2018 : Ouverture de l’appel 10 septembre 2018 : Clôture des soumissions des propositions détaillées 2ème appel Septembre 2018 : Ouverture de l’appel Décembre 2018 : Clôture des soumissions des propositions détaillées Description générale L’appel à propositions COOPILOT vise à cofinancer …

Desami s’implante en France et exporte ses glissières de sécurité technologiques jusqu’en Australie

Le Belge Desami, qui a conçu et commercialise des glissières de sécurité innovantes pour les ouvrages d’art, annonce le rachat d’une partie de l’activité de l’entreprise lyonnaise Tubosider. Desami passe ainsi à 20 collaborateurs, prévoit de multiplier son chiffre d’affaires par deux en 2021 et exporte pour la première fois sur le continent australien. ⇒ …